17 juillet 2011

Fashion faux-pas made in USA

Hormis New-York et peut-être San Francisco et Boston, l'américaine (son équivalent masculin aussi d'ailleurs, mais les hommes ici ne nous intéressent pas dans la mesure où ils ne portent pas de jupe - irlandais exclus, bien entendu) n'est pas dotée d'un sens aigu de la mode.

Si vous flânez dans Soho ou sur Broadway, vous verrez des ribambelles de gens stylés qui arrivent à mélanger subtilement de belles pièces de créateurs avec des acquisitions pas chères, venues de grandes chaînes de fringues trendy. Mais dès que vous sortez de la capitale US de la mode, vous tombez sur de très très très douteuses associations...

Washington DC, capitale politico-administrative, est un bel exemple de ce que l'Amérique a de pire (ici nous ignorerons volontairement le manque de considération pour l'environnement, le culte du trop de tout, l'adoration pour la junk food et un patriotisme exacerbé et malsain). C'est en effet dans cette ville que, pour la première fois de ma vie, j'ai vu des femmes bien dans leurs baskets avec leurs petits tailleurs très business woman. QUOI ??? Oui je sais, toi aussi lectrice, tu es si outrée et choquée que tu serais prête à faire don de tes Louboutins pour mettre fin à ce blasphème au plus vite ! Enfin non, peut-être pas tes Louboutins, faut pas déconner non plus ! Tes compensés Jonak feront l'affaire, ça te va ?
A proscrire !
Je déclare donc ouverte la lutte contre la jupe-baskets attitude !
A toi Jacqueline (oui, appelons ainsi la dame sur la photo parce que dans l'imaginaire commun Jacqueline n'est pas sexy, et question mode elle est au fond du trou), je propose plusieurs solutions pour remédier à ton gravissime fashion problème :
  1. Tu mets fin à tes jours parce que tu es un cas désespéré que même Karl ne pourrait remettre dans les rails de l'élégance. Mouhahahahahahahahahahahaha...
  2. Non, ne déprime pas, tu peux t'en sortir mais il va falloir y mettre du tien. Ready?
  • Tu déménages illico à Paris ou NYC pour un stage intensif de street style et enfin comprendre que les baskets c'est bien mais pour shaker ton body dans la salle de sport uniquement.
  • Tu abandonnes le tailleur au profit d'une tenue tout confort et tendance qui fera croire à tes interlocuteurs qu'au fond toi aussi t'es une fille cool.  
    T'as l'air cool !
  • Tu toques à ma porte et je me ferai une joie de te vendre donner mes ballerines Repetto (ça me fera une bonne excuse pour en acheter une nouvelle paire) qui sont comme des chaussons, parce que j'ai l'espoir que tu portes tes baskets pour des raisons de confort là où les talons te donnent des ampoules. 
    Essaie de rester modeste...
  • Tu économises suffisamment pour te payer un fashion coach, juste histoire d'être sûre que tous les autres fashion faux-pas auxquels tu te livres soient éradiqués à jamais. Alors à partir de maintenant, plus aucune dépense fringues, shoes et accessoires pour mettre de côté l'argent nécessaire à ta reconversion fashion ! Pour te motiver, sache que tes acquisitions du moment seront sans doute brûler par ta styliste perso tel Attila de passage dans ton dressing.

Non, non, ne me remercie pas Jacqueline, je suis contente de t'aider.

Bien à toi.

1 commentaire:

  1. C'est vrai que le style tailleur avec une paire de baskets est vraiment pas génial !

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur CCCandCo. :-)