2 novembre 2011

50/50 - Un film drôle et émouvant

50/50, deux bons acteurs qui font du film la source d'un bon moment.

L'envie de voir une bonne grosse comédie romantique dégoulinante de sentiments gnan-gnan mais rien de tel au cinéma... On se rabat alors sur un film qui parle d'un sujet aussi peu drôle que romantique avec la peur de rentrer le moral dans les chaussettes un dimanche soir sous la pluie. J'ai quitté la salle obscure en larmes en me disant que la vie tenait à peu de choses, les gouttes d'eau frappaient l'asphalte avec une réelle force et le lendemain était un lundi mais...


C'est l'histoire d'un jeune type plutôt mignon, Adam (Joseph de son vrai nom, ça claque tout de suite moins, a joué aux côtés de Zooey Deschanel dans 500 Jours Ensemble) qui a une vie on ne peut plus saine : alcool, il ne connaît pas, cigarettes non plus, mais le sport c'est son dada ! Lorsqu'un médecin, professionnel jusuq'au bout du stésthoscope mais inexpressif comme une pierre tombale,  lui apprend qu'il est atteint d'un cancer, il ne comprend pas. Quoi ? Moi ? Mais pourquoi ? Commence alors une nouvelle vie ponctuée de séances de chimio et de visites chez une (trop jeune) psy.
Le parcours du malade est ici édulcoré. A part quelques vomissements et le teint livide de notre héros, rien n'est insupportable, choquant ou effrayant. Aux puristes qui voudraient que l'on expose la maladie dans tout ce qu'elle a de plus cru et dur, je dis que le film ne prétend pas relater le combat contre la maladie, mais plutôt montrer comment les relations humaines se trouvent soudain bouleversées par la présence d'un malade dans l'entourage.
Loin du pathos, cette oeuvre modeste aborde le cancer avec humour grâce au pote marrant, toujours là pour divertir Adam en toute circonstance.  L'émotion (attention, je n'ai pas écrit sentimentalisme) est aussi très présente : les liens qui se créent avec les autres malades, une mère impuissante mais respectueuse du silence de son fils, un amour déçu, l'espoir d'une nouvelle relation... sont autant de petites choses qui rendent le film fort et dépourvu de mollesse.

Confortablement installée dans mon grand siège bien moelleux, je n'ai pas vu le temps passé ! Les acteurs sont tous bons (mention spéciale à Joseph et Anna Kendrick vue avec le beau George dans Up in the air), le scénario - riche en jolies scènes - n'est pas rempli d'incohérence, et la BO te donne envie de shaker ton body ou de sortir ton briquet...
J'ai ri, j'ai pleuré à chaudes larmes et j'ai eu envie de donner des claques à certains personnages... bref, j'ai passé un super moment alors save the date : le film sort le 9 novembre en France :-)

Bonne journée !

7 commentaires:

  1. ben écoutes c'est tout à fait le genre de film que j'irais bien voir, faut que je voie quand il sortira en Espagne ils sont un peu en retard ici niveau sorties !

    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour l'info c'est toujours bon à savoir. Bises

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours peur que les films sur la maladie baignent dans le sentimentalisme, le patho! Grâce à toi, j'irai voir ce film avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  4. C'est le genre de films qui m'attire et me repousse en même temps! c'est très paradoxal! là tu m'as donné envie de la voir! Xx Muse

    RépondreSupprimer
  5. j'en ai pas du tout entendu parlé... merci pour l'info ;)

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur CCCandCo. :-)