28 novembre 2011

Les gambettes à l’air en plein hiver

Défilé Miu Miu - Automne Hiver 2011-2012



Il y a des filles qui, par 5 petits degrés Celsius, se baladent sans complexe et surtout sans chair de poule, les gambettes en proie au vent froid de l’hiver. Alors que la plupart d’entre nous se ruent dans les rayons collants des grands magasins pour ne pas souffrir de membres engourdis, certaines jouent les rebelles en dévoilant leurs longues jambes nues, même lorsque la neige menace. A leur place, on imaginerait une piste de 100 mètres avec à la clé une promesse shopping dingue de chez dingue, histoire de se motiver à courir pour se réchauffer. Elles, avec leur nonchalance et leur assurance à toute épreuve, se la coulent douce, bravant dignement l’air glacial, perchées sur leurs talons de 12 cm.
La folie ? La chance ? La maîtrise de soi ? Le goût de l’aventure ? Qu’est-ce qui les habitent pour s’adonner à un défi mode aussi fou qu’envieux ?

1)   La première des hypothèses, celle qui vient à l’esprit quand on croise un de ses phénomènes même-pas-peur-du-en-dessous-de-zéro-parce-que-j’ai-des-jambes-magiiiiiiiiiiques, c’est la folie, bien sûr ! On sait toutes que, derrière cette attitude le-froid-je-crains-pas, se cache l’envie secrète de laisser un filet de pipi couler sur leurs jambes pour apporter une réelle chaleur, certes odorante, mais immédiate.


2)   La deuxième hypothèse est d’ordre purement technique. Et si ces nénettes étaient dotées de jambes de superhéros avec un système d’autorégulation thermique dissimulé sous la peau ? Genre, elles connaissent Mac Gyver qui lui-même est pote avec Christian de Nip /Tuck qui lui-même fréquente Doc de Retour vers le Futur. Comme quoi, il faut bien choisir ses connaissances…

3)   La troisième hypothèse est philosophique. Rien de plus simple pour ne pas souffrir du froid que de ne pas y prêter attention. Si ton petit cerveau est envahi par l’idée que ton corps serait bien mieux allongé sous un plaid et irrigué par un thé chaud, le froid t’attaque forcément. En revanche, si tu penses aux fluctuations du CAC 40, au nombre de mots figurant dans le Petit Larousse, à ce qui a poussé Newton à s’intéresser à une pomme ou encore à l’accouplement des poissons, tu peux t’en sortir avec des doigts tout durs sans même t’en rendre compte : c’est là toute la force de la fille qui gèle sur place sans appeler au secours en criant « j’vais mouriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir ».


4)   La quatrième hypothèse nous fait remonter le temps : t’as déjà vu des amazones avec des collants, toi ? Il fut une époque où les femmes pavanaient à moitié nues dans la nature, sans se soucier des nuages chargés d’eau et des températures taquinant le zéro. Ces aventurières sauvages semblent encore présentes dans nos villes plombées par la pollution et où, fort heureusement pour les moins farouches d’entre nous, le vêtement te protège du froid, de la pluie qui ruisselle sur les corps comme dans un lit de boue, de la fumée des pots d’échappement parce que pépé a décidé de démarrer l’engin juste au moment où tu passais derrière lui, et où tu dois faire attention à ne pas poser le pied trop fortement sur une crotte de chien toute fraîche au risque de faire éclabousser la substance marron sur tes jambes.

Alors, pour quelle théorie penches-tu ?
Si toi aussi tu veux relever le défi des jambes nues en hiver, tu sais ce qu’il te reste à faire ! De mon côté, je m’en vais enfiler un legging sous mon pantalon en tweed parce qu’on jamais assez couvert !

Bonne journée les filles !

7 commentaires:

  1. moi pas de théorie particulière je porte des collants avec des bottes comme ça y a juste les genoux qui dépassent et c'est déjà bien suffisant :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi c'est collants épais car les jambes nues l'hiver,très peu pour moi, je suis très frileuse! Et tant pis si je cache mes superbes gambettes!

    RépondreSupprimer
  3. lol J'ai adoré ton article ! Elles font les crâneuses pour moi c'est tout ^^

    RépondreSupprimer
  4. Moi, je suis plutôt du genre à enfiler 2 collants (encore plus chaud, encore plus opaque !)...

    RépondreSupprimer
  5. je n'ai jamais pu comprendre, sortir sans collant c'est fou ! perso quand il fait grand froid, je porte collant + jeans !!!!! une vraie fileuse :)

    RépondreSupprimer
  6. bien sur si j'habitais en Californie je ne me priverais pas de frimer sans collants, mais moi, j'ai toujours froid !

    bisous

    RépondreSupprimer
  7. Très joli tout cela mais l'hiver j'ai froid alors je vais continuer à enfiler mon pantalon. Bises la belle

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur CCCandCo. :-)