13 mars 2012

Un patron modèle - Un excellent livre critique sur la société américaine


A couverture too much, ne correspond pas forcément un livre aussi lourd qu'une éclume et aussi ennuyeux qu'une huître sans perle !

Voici un petit bloc de presque de 400 pages toutes plus drôles, tragiques et addictives les unes que les autres. 

Notre homme, Marcus, vit dans une modeste maison à Los Angeles avec sa charmante femme, son fils au cerveau bien rempli, et sa belle-mère qui s'envoie un petit joint de temps en temps pour soit-disant adoucir une quelconque douleur... 
Une vie de couple routinière, des finances qui ne rechigneraient pas contre un petit coup de pouce, un business qui prend l'eau, et une bar mitzvah qui s'annonce peu festive... rien d'excitant dans la vie de nos personnages. 
Rien, si ce n'est le frère de Marcus qui décède précipitamment alors qu'il prenait du bon temps dans un jacuzzi. Celui avec qui Marcus avait rompu toute relation lui lègue une blanchisserie qui n'est autre qu'une jolie couverture dissimulant un business bien moins légal mais bien plus lucratif...
Notre protagoniste se retrouve alors nommé patron d'un groupe de filles qui vendent leurs corps à des hommes en manque de sexe. De vendeur dans un magasin de jouets, Marcus devient proxénète. Que faire ? Poursuivre l'oeuvre d'un frère haï et méprisé avec la certitude de voir les richesses abonder ? Ou faire preuve d'intégrité en renonçant à l'argent pour risquer de finir sur un trottoir de L.A. ? 

Seth Greenland a une plume franche et la tournure bien choisie. Ce livre épais est un plaisir à parcourir, tant pour les personnages au caractère tantôt attachant tantôt révoltant, mais toujours intéressant, que pour la critique acerbe de la société américaine. Celle-ci se cache derrière un puritanisme de façade, derrière un devoir de charité hypocrite, alors que la corruption y a bonne place. 
L'auteur ne fait pas de cadeau à son pays : il en démasque les vices pour s'en moquer ouvertement et c'est un pur moment de joie pour le lecteur. Surtout pour celui qui, comme moi, a connu ce pays où la franchise des relations humaines n'est que chimère. Les américains, oui, oui, sont tous de très bons acteurs. That's it.  
A la recherche d'un bon roman pas gnangnan du tout ? Celui-ci est parfait !

Bonne journée :-)

3 commentaires:

  1. Tu m'as donné envie de lire ce livre!

    RépondreSupprimer
  2. écoute il me dit bien aussi ce bouquin :)

    RépondreSupprimer
  3. Ca parait sympa pourquoi pas un de ces jours le lire. Bises

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur CCCandCo. :-)