30 mars 2013

The place beyond the pines - Un beau film avec de grands acteurs

Si tu t'attends à un film d'action avec des courses poursuites à moto, où ça bastonne et où ça tire des coups de feu toutes les secondes parce qu'il faut bien survivre dans ce monde de brutes, je te le dis tout de suite : passe ton ticket à ton voisin. The Place Beyond the Pines n'est ni un genre de Drive ni un genre de Fast and Furious. C'est un film tout autre...

C'est l'histoire de Luke qui fait de la moto dans un cirque. Le mec est plutôt doué et beau gosse. On craint toutefois qu'il ne vive pas très longtemps : Luke n'est pas un exemple de sécurité et de santé. Rares sont les scènes où il n'a pas la clope au bec (mais ça fait aussi partie de son charme de baroudeur attristé), et il évite de porter un casque sans doute pour entretenir sa coiffure et son blond platine qui, ma foi, ne lui va pas si mal. 
D'un autre côté, qu'est-ce qui pourrait vraiment rendre Ryan moche ? Pas ses tee-shrits troués, crades et qu'on imagine puants en tout cas... Chez moi, même comme ça, Ryan il dort pas dans la baignoire, et moi non plus. 

Revenons-en au film. Un soir, à la sortie de son show, Luke aperçoit Romina, qu'il aime appeler Roro (avec l'accent américain, ça passe mieux). C'est une jeune femme avec qui Luke a eu une aventure. Et puis un jour plus rien. Ils se sont quittés pour ne plus se voir pendant plusieurs mois. Romina refaisant surface, on se doute qu'il y a un secret à percer... La jeune femme reste pourtant silencieuse. D'elle, elle ne dira que son métier : serveuse dans un diner assez minable comme on peut en voir souvent et partout aux Etats-Unis. Elle trime un peu mais a trouvé un homme avec qui elle vit. Elle ne semble pourtant pas heureuse... Luke, sentant certainement le malaise de Romina, va la suivre pour enfin découvrir qu'elle a un enfant. Cet enfant, c'est celui de Luke. 

Notre héros va alors décider de tout plaquer pour s'occuper financièrement de son enfant, à défaut de pouvoir vivre avec. Mais Ryan/Luke ne sait pas faire grand chose si ce n'est de la moto. Il travaille un temps comme mécano auprès d'un type sympa mais bourré H24. Celui-là même qui lui propose de braquer des banques : il demande le flouz' et se casse à toute allure sur sa moto qu'il maîtrise parfaitement. Il braque une première banque, puis une deuxième... Puis Avery Cross, interprété par Bradley Cooper, entre en scène. Et je n'en dirai pas plus. 

Qu'est-ce que ça vaut ? L'homme à poil qui me réchauffe quand il fait froid (encore en ce moment donc) a moyen aimé : il s'attendait à plus d'action. Moi, âme sensible que je suis, j'ai adoré. Vraiment. 
Tout d'abord, le casting est génial : le couple Eva Mendes/Ryan Gosling, s'il marche à la ville, est terriblement touchant à l'écran. Les deux jouent merveilleusement bien. Eva Mendes, grandiose de naturel (fait pâlir d'envie avec ses courbes, mais ça c'est autre chose)  a suscité une réelle émotion chez la spectatrice que je suis. Ryan, impeccable, comme toujours. Non mais c'est vrai ? T'as déjà vu Ryan tout pourri dans un film ? Là, le mec, tu as envie de le serrer dans tes bras juste pour le réconforter. Parce que c'est un homme blessé (et pressé).
Que dire de Bradley Cooper... Ah Bradley. Je ne l'aimais pas particulièrement jusqu'ici. Les rôles qui lui avaient été assignés ne lui laissaient pas vraiment l'occasion d'exprimer tous ses talents d'acteur. Là, c'est chose faite : Bradley Cooper est un putain de bon acteur. Avec sa coupe en brosse, il est plutôt moche mais on s'en fout. Parce qu'il crève l'écran. Carrément. 
Et mention spéciale à Dane Deehan qui joue le fils de Romina et Luke, un jeune homme qui a presque mon âge et avec qui, je suis sûre, "je m'entendrais bien". (Chéri, je t'aime). Cet acteur est juste parfait. Beau et extrêmement doué. 

Les images aussi sont belles. Les paysages, les décors nous plongent dans une Amérique profonde où la misère perce, où les flics sont corrompus et où les pauvres sont méprisés par ceux qui ont eu la chance de naître dans une belle maison. 
Le film est long mais il n'y a pas de longueurs pour autant. 
Bref, j'ai passé un bon moment. A toi d'y aller maintenant...

3 commentaires:

  1. Deux beaux acteurs, ça motive toujours ! mais si en plus il y a une belle histoire, je dis banco !

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais, j'aime pas Ryan Gosling, physiquement, mais l'acteur est bon, c'est vrai. Alors pourquoi pas... Si c'est pas une histoire de moto :-)

    RépondreSupprimer
  3. oh je retoiens! je n'avais pas entendu parler de ce film!!!
    je suis a fond dans la série girls en ce moment! ca pourrait te plaire!
    xxo

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur CCCandCo. :-)